Chandelle Intime

Chandelle Intime

Promenade en forêt



Je voulais profiter des derniers jours de soleil. Dès que « H » saisit l’appareil photo un frisson d’excitation me traverse jusqu’à ma chatte.


Nous ne sommes pas seuls en forêt. J’entends des voix, des pas, des bruissements. Ma chatte est toute humide.


« H » me demande de retirer ma jupe. J’hésite un instant puis m’exécute…


Si un promeneur surgit sur le chemin, je n’aurai pas le temps de me rhabiller !


Je recommence à me promener à demi nue.…


Le chemin est soit bien entretenu soit très fréquenté. Excitation et appréhension se mélangent.


J’entends des bruits derrière moi. Peut-être un voyeur qui se régale du spectacle ?


De dos, il a de quoi se rincer l’œil !


Je l’imagine caché derrière un arbre à me mater. Ma chatte est toute excitée.


Je suis ruisselante. J’aimerai que « H » me prenne et me fasse jouir.


 « H » en veut plus. Il me veut totalement nue. J’obéis avec appréhension. Je suis certaine d’être observée…


Ne portant aucune lingerie, je suis rapidement nue dans cette forêt parisienne très fréquentée.


Un promeneur peut surgir à tout moment. L’idée me séduit de plus en plus et se transforme en véritable excitation. Après un quart d’heure de marche dans cette tenue « d’offrande », « H » me demandera  de me revêtir, seuls mes seins devront rester visibles, accessibles, disponibles… l’expérience fut troublante et terriblement excitante.


Nous arrivons dans une petite clairière. Un homme rode à proximité et regarde dans ma direction.


« H » me demande d’ôter ma veste pour bien exhiber mes seins. Je le fais avec plaisir…


L’homme s’est avancé. Il ne se cache plus. Il ne veut rien rater du spectacle.


Ma chatte s’embrase. Je ne peux m’empêcher de me caresser en regardant intensément cet inconnu


Comme consentante, Je m’assoie et regarde dans la direction de l’homme. Mes cuisses s’écartent pour lui offrir le spectacle de ma chatte humide.


Mon esprit part dans des pensées érotiques, sensuelles. J’aime être observée, exhibée.


Instinctivement je porte un doigt à ma bouche que je suce avec délice.