Chandelle Intime

Chandelle Intime

African Dream



« H » est très secret sur cette soirée. Je dois porter un string, c’est  une demande précise des gens que nous rencontrons ce soir. Je gravis en tête les étages de ce vieil immeuble sans ascenseur, situé dans les quartiers nord-est de Paris. Aux bruits et aux odeurs particulières d’épices,  je pressens avec excitation que ma soirée va être exotique et  mémorable


Je suis accueillie chaudement par plusieurs hommes black.  Je serai la seule femme de la soirée vraisemblablement, on  me fait place sur le canapé,  mes cuisses s’entrouvrent naturellement.  Je suis déjà très « émue »…


En attendant que les boissons « locales » se préparent, mon voisin reçoit discrètement  les consignes de s’occuper un peu de moi pour que je me sente à l’aise … Son embarras m’excite.  


Moins timide que maladroit, il prend l’initiative soudain de plonger  sa grosse langue dans ma bouche. J’adore !  Ma chatte s’embrase.

 


En un rien de temps, sa queue est sortie de son pantalon et je la gobe sans attendre.


Je n’avais pas sucé une belle queue de black depuis longtemps. Je l’avale avec délice,  ignorant les autres  convives qui parlent à distance.




Je manque de m’étouffer  tant elle s’enfonce loin dans ma gorge. J’en ai les larmes aux yeux mais comme c’est bon…


Démarrer ma soirée par un bon jet de sperme Black, quel bonheur !  On m’offre rapidement un verre d’un breuvage inconnu  mais qui va certainement vite me  faire tourner la tête.   


Je n’arrive pas à distinguer, parmi ces quelques hommes, qui  est le maitre des lieux. Je suis un peu comme dans un squat africain. L’ambiance est coquine, ma fellation d’entrée de jeux à beaucoup enflammé les esprits.

 


L’un d’eux retire son pantalon. La tentation est trop grande.  Je m’avance, l’enserre dans ma bouche. Des mains inconnues retroussent ma jupe et dévoilent mes fesses 




Un quatrième surgit complètement nu. Ils débattent pour savoir qui me prendra en premier 



Ils me baiseront finalement tous à tour de rôle,  à me faire jouir comme leur chienne


A peine remise de mes orgasmes, nue devant tous, « le sénégalais dominant »  m’enlace et m’invite à passer dans la pièce voisine. 


Je m’avance et découvre  qu’un autre black attendait sagement dans la chambre… 


Il me rattrape, m’enserre et me présente à son  ami, également de Dakkar dit-il.