Chandelle Intime

Chandelle Intime

Masculin Féminin

 

 

 

Masculin Féminin

« H »  était absent ce weekend pour raisons professionnelles. J’en ai profité pour passer un peu de temps avec ma famille mais je me caressais discrètement tous les soirs, cela me rappelait mon adolescence  !!  A son retour, nous avons fait l’amour puis en fin de soirée,  nous sommes sortis prendre un verre dans un club coquin à proximité.

 

Parmi des « habitués », je suis surprise par une grande silhouette qui s’entretient avec le patron. Visage anguleux, très masculin, pull et jean, (vraiment pas le genre de la maison), cheveux mi-longs retenus par un élastique. Je suis incapable de dire si c’est un homme, une femme, un transsexuel ou un travelo, mais de toute évidence, je lui plais.

 

Nous sommes à l’écart, à l’étage, quand je sens une main me tirer en arrière et m’allonger sur le dos.  Je reconnais la personne du bar. « Elle » avance sa tête et passe sa langue sur ma bouche. « Elle » s’y glisse et m’embrasse langue contre langue. Son baiser est excitant, frais, raffiné.  Sa main est cagneuse mais sa peau douce et ses caresses délicates. « Elle » dénude ma poitrine, s’interrompt, admire mes seins puis aspire mes tétons avec attention. Je n’ai pas envie de résister, « elle » m’excite terriblement. D’un geste déterminé, « elle » entrouvre mes cuisses, retrousse ma jupe et contemple ma chatte nue. Je devine des ombres en bout de lit, spectateurs passifs de nos ébats. « Elle » passe sa main sur mon front, sur mon visage et glisse un doigt entre mes lèvres. De l’autre main « elle » frotte vigoureusement mon clitoris gonflé de désir. Je frémis. « Elle » me masturbe avec précision, d’une caresse rythmée et incessante. Je sens le plaisir m’envahir, mon sexe s’échauffer et s’humidifier. « Elle contrôle » mon plaisir mais aussi les hommes qui se placent autour de nous. Je gémis, mon corps se fige mais « elle » rythme ses doigts sur mon sexe pour ne pas me laisser jouir trop vite. « Elle » autorise un homme à offrir son sexe à ma bouche. Je l’avale comme pour mieux étouffer mes gémissements. Son gland est large et imposant.  Sa queue ferme ne cache pas son excitation. Il semble apprécier et en gourmet, dirige ma fellation et impose ses désirs. Il se retire pour me faire lécher son gland le long de sa collerette, coulisser sa tige entre mes lèvres mi-ouvertes, plonger son dard jusqu’aux profondeurs de ma gorge. « Elle » contemple mon corps, caresse méticuleusement mes seins et frictionne sans relâche ma vulve entre ses doigts experts.  Je suis au bord de l’orgasme, mon corps tout entier se tend, « Elle » glisse son doigt enfin le long de mes lèvres brûlantes, je frissonne. Je sens une main étrangère remonter le long de ma cuisse. « Elle » fixe les limites, comme dans une partition à « quatre mains » chacune a son rôle et le résultat est diabolique. Je sens ma mouille dégouliner de mon sexe. Pour parachever son œuvre, « elle » m’invite à branler de ma main droite, un homme resté en retrait. La tête me tourne, je suis sur le point d’imploser. Je suce, lèche, aspire et cherche cette queue que je tète comme un nouveau né au sein nourricier, je branle cette autre verge avec frénésie, mes seins sont durs comme le roc quand soudain je sens mon sexe se fendre et recevoir dans ses profondeurs humides un doigt, puis un autre et un autre qu’  « elle »  dirige magistralement. Je n’y résiste plus et mon corps se dresse, se raidit, s’arc-boute sous la violence de mon orgasme. Indifférente à mes transes, « elle » me doigte avec générosité.  « Elle » est tellement douée, précise que j’ai l’impression que c’est moi qui me caresse. L’homme va jouir dans ma bouche mais se retient et se retire. Le second en profite, plonge sa queue et jouit instantanément au fond de ma gorge.  Au même moment, je ressens la violence d’un pieu perforant ma chatte. Je hurle de bonheur. L’homme que je venais de sucer de manière si soigneuse, avait enfilé un préservatif et placé entre mes cuisses, venait de me prendre et me pénètre à grands coups de reins.  « Elle » s’avance et plonge sa langue dans ma bouche comme pour profiler du goût de sperme. J’adore sa langue dans ma bouche. Son baiser est envoutant et je m’abandonne à un nouvel orgasme alors que l’homme me pilonne toujours la chatte sans ménagement. Je coule de jouissance. « Elle » se dégage et laisse une autre verge s’enfoncer dans ma bouche. J’écarquille les yeux, c’est « H » ! Je pensais qu’il m’avait abandonnée à cette femme mais non, il bande et m’offre sa queue merveilleuse que je gobe comme une damnée… Je le suce avec fringale, « Elle», elle me caresse encore les seins, stimule mes tétons et frotte avec malice mon clitoris quand l’homme se cabre soudain et dans un dernier coup violent, libère sa jouissance au fond de mon ventre.

 

Je reprends mes esprits, mon sang martèle mes tempes, mon souffle est court. Il ne reste plus que « H » et « elle ». « Elle » place sa tête entre mes cuisses, lèche ma mouille dégoulinante. « Elle »  plonge sa langue dans ma fente comme pour mieux laper mes sucs. Sa langue tournoie au plus profond de mon vagin,  Je jouis de nouveau, dans sa bouche. « Elle » plonge ses doigts dans ma fournaise puis enfonce dans ma bouche son majeur souillé de ma cyprine chaude dans un partage érotique et féminin…

 

« H » semble complice. « Elle » relève mes jambes et glisse un doigt entre mes fesses jusqu’à forcer l’entrée de mon petit œillet.  « H » se place et enfonce progressivement sa grosse queue dans mon cul jusqu’à la garde. Je lâche un râle de bonheur.  « Elle » semble deviner mon plaisir et veut y prendre part. « Elle » avance son visage au dessus du mien, caresse mon front, ma bouche puis appose ses lèvres humides. « Elle » aspire mon souffle cadencé par le va-et –vient de « H » dans mon cul.  Sa langue me lape la bouche, le cou, puis s’attarde sur mes seins. Je gémis, « H » m’encule merveilleusement. Je sens alors une main glisser le long de ma fente et des doigts puissants s’enfoncer dans mon sexe. « Elle » baise ma chatte avec ses doigts au rythme des coups de queue que « H » martèle entre mes fesses. Comme de concert, ils s’intervertissent, « H » pilonne ma chatte et « Elle » me doigte l’anus profondément.  Je suis aux anges, je cris de bonheur jusqu’au moment ultime où l’orgasme me submerge de nouveau. Cela ne cessera que lorsque « H » enfoncera sa queue dans ma bouche pour me faire déguster sa semence…

 

Je la retrouve aux toilettes « Dames ». Nous nous embrassons une nouvelle fois à pleine bouche.  « Elle » semble satisfaite du plaisir qu’elle m’a donné. J’avoue qu’  « Elle » m’a faite jouir divinement…

 

Il est tard, nous devons rentrer. Un dernier baiser et la bise à « H »... Je ne saurais jamais si c’était un homme ou une femme mais je recouche avec « elle » quand elle veut !!

 

Chandelle



06/11/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 292 autres membres