Chandelle Intime

Chandelle Intime

Le Taxi

                      

« H » demande au « chasseur » du club libertin,  où nous venons de passer une merveilleuse soirée, de nous commander un taxi.

Dix minutes plus tard, un taxi parisien se présente devant la porte du club. « H » monte en premier. Le cérémonial est bien rodé. « H » m'a apprise à toujours montrer très haut mes cuisses chaque fois que je monte ou que je descends d'une voiture (beaucoup de portiers se sont rincés l'œil !). Dans un taxi, « H » monte en premier, se glisse sur la banquette et s'assoie derrière le chauffeur. Il le salut, ce qui a en général pour effet de faire tourner la tête du chauffeur au moment ou je m'installe à mon tour, la jupe souvent retroussée.

 

Ce soir, plus encore que d'habitude, ce fut le cas. Il faut dire que sortant d'un club libertin, ma tenue sous mon manteau était des plus attirantes, que j'avais jouis divinement pendant des heures et que j'étais dans un état second de plaisir.

 

« H » donne la direction au chauffeur et la voiture démarre. Je suis bien, heureuse, épanouie. « H » m'a fait jouir comme un dieu. Combien d'hommes avais-je sucée, fait jouir, je ne saurai le dire. Je suis bien et c'est le principal.

 

« H » entrouvre mon manteau. Mes cuisses gainées sont offertes ; Il m'écarte les jambes et plonge sa main vers mon intimité ruisselante. Le contact de ses doigts sur ma chatte me fait gémir discrètement. « H » sourit. Je suis une bombe électrique, prête à partir à la moindre caresse. Il dénude mes seins et me titille les tétons.

A cet instant, le chauffeur nous questionne sur la nature de l'établissement que nous venons de quitter. « H » lui explique qu'il s'agit d'un club privé, libertin. La conversation s'engage avec le chauffeur. « H » donne des détails, ce qui a pour effet de m'exciter davantage. Il le sent et me masse les seins encore plus fort. De nouveau, je ne peux retenir un gémissement de plaisir.. Le chauffeur s'en rend vite compte. Au prochain feu rouge, il ajuste son rétroviseur intérieur. « H » le remarque et m'adresse un sourire complice. De sa main, il me fait écarter les cuisses davantage. Ma jupe est retroussée et mes jambes, ma chatte sont totalement offertes.

« H » me doigte tendrement la chatte. Le chauffeur regarde de plus en plus dans son rétroviseur. Sa conversation avec « H » devient de plus en plus précise. Moi, je m'abandonne à ce plaisir, à cette excitation.

Au prochain feu, le chauffeur ne cherche même pas à distinguer quoique ce soit dans son miroir, mais se retourne littéralement en se contorsionnant entre les sièges avants et profite en pleine face, de ma chatte offerte. Il complimente « H » sur ma sensualité et sur ma « beauté ».

En redémarrant, le chauffeur pose maintenant des questions de plus en plus indiscrètes. « H » remarque qu'en conduisant, il se frotte le sexe au travers du pantalon.

« H » indique au chauffeur combien j'aime sucer des belles queues. Ce dernier demande alors si je veux le sucer lui aussi. « H » ne fait planer aucun doute quant à la réponse.

Le chauffeur ralentit et immobilise son taxi sur le bas coté. « H » m'attire entre les deux sièges avants, et je découvre le chauffeur de taxi, en arrière dans son fauteuil, la queue dressée, durcie, entre ses mains.

Cette vision m'embrase instantanément. Sans attendre, je plonge ma main pour lui saisir sa queue. Il bande dur. Je le branle lentement. Il semble apprécier. « H » glisse sa main sous mes fesses et me doigte l'anus. L'excitation devient insupportable. Je me contorsionne, m'avance et bascule vers l'avant pour saisir ce beau sexe à pleine bouche. Mon cul est encore plus offert et « H » ne se prive pas de me forcer abondamment mon anus dilaté.. J'aspire la bite du chauffeur au plus profond de la gorge. Il gémit, me demande de lui lécher les couilles. Je m'exécute avec délice. Je lui suce la queue, je lui lèche la bite, je lui lèche les couilles tout ça avec un plaisir immense.

Il me complimente sur la qualité de la pipe que je suis en train de lui faire. Ça m'excite davantage. Je m'applique, je l'aspire, je le pompe jusqu'à l'entendre râler de plaisir. Puis un jet puissant inonde ma bouche. Il jouit fortement. Son sperme est épais, riche, savoureux. Je le pompe jusqu'à la dernière goutte.

 

Repus, je m'écroule sur la banquette arrière. Heureuse.

 

« H » me regarde, un sourire aux lèvres.

 

C'était vraiment inattendu.

 

Le chauffeur se rhabille, indique qu'il déduira le temps « d'attente » de la note et redémarre. Nous ne sommes plus très loin de notre destination. Le chauffeur ne parle plus jusqu'à l'arrivée. « H » paye la course intégralement et le chauffeur nous salue, espérant qu'un jour, il aura la chance de nous conduire de nouveau quelque part…

 

Les chauffeurs de taxi sont vraiment sympas ….

 

 

                                                                                  Chandelle.

 



20/02/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 289 autres membres