Chandelle Intime

Chandelle Intime

Le sexe au feminin

Pendant mon adolescence, je n'ai jamais eu d'expérience ni d'attirance pour les rapports saphiques. Certainement due à mon éducation bourgeoise ou à mon environnement familial.

C'est « H » qui m'entraine pour la première fois dans les bras d'une autre femme.

 

Nous étions un soir dans une boite et il me fait remarquer ce couple debout au coin du bar. La jeune femme me fixe intensément, semblant me déshabiller du regard. Un frison me traverse pour la première fois.

« H » s'avance dans leur direction, m'entrainant avec lui. Nous nous immobilisons près d'eux et commandons deux coupes de champagne. Je sens son parfum légèrement fruité, elle se tient debout, à mes cotés. « H » me glisse à l'oreille « tu lui plais… elle est belle ». Je tourne alors lentement ma tête. Elle me paraît en effet jolie, ses long cheveux clairs tombant sur ses épaules, une peau douce et un visage tendre. Je n'ai jamais regardé une femme de cette façon auparavant. Nos regards se croisent. Ses yeux sont d'un brun profond. Elle me sourit tendrement. Comme hypnotisée, je me sens rougir. Je baisse les yeux et je vois son décolleté plongeant, ouvert sur une poitrine généreuse. « H » se met à me lécher et m'embrasser dans le cou, ce qui a pour effet non seulement de m'exciter davantage mais de me pousser un peu plus en direction de cette belle créature. Nos corps se frôlent, mais elle ne se recule pas, au contraire, je sens une légère pression en retour. Nous sommes si proche l'une de l'autre que je sens son souffle sur ma peau. Son bras gauche tombe le long de son corps. Elle avance discrètement sa main et effleure ma cuisse. Dans un mouvement défensif, je me raidis et avance mon bassin, ce qui a, au contraire, pour effet d'immobiliser sa main entre mes cuisses et le bar. Je tourne alors ma tête vers elle mais son regard langoureux me désarme. Sans la quitter des yeux, je  relâche mon emprise.

Sa main ainsi libérée, se met à lentement remonter le long de ma cuisse. Je sens sa chaleur au travers du voile de mes bas. Je me surprends à lui adresser un léger sourire d'approbation. Sa main frôle maintenant ma mini jupe, elle s'attarde un instant à la hauteur de mon sexe. Sent-elle la chaleur de mon excitation au travers du tissu ? Sa main glisse alors discrètement sous mon chemisier. Le contact de sa chaleur sur ma peau me fait frémir. Mes yeux plongent vers son décolleté. Alors que j'imagine ses seins lourds et tendres, un décharge électrique me traverse.  Sa main vient de caresser mon sein gauche. Il se durcit aussitôt, mes tétons se raidissent. Elle accentue sa pression, puis saisit à son tour mon sein droit qu'elle dompte instantanément.

Je n'ose plus bouger.  Masquées par nos deux hommes, personne ne nous remarque. Elle recule vers la pénombre, m'attirant à elle. Elle dégrafe son chemisier, me prend la main et m'invite à lui caresser les seins. Mon souffle s'accélère. Je sens mon sexe s'embraser. 

Instinctivement ma main se pose sur sa poitrine. Sa peau est douce, ses seins sont chauds. Je me mets à la caresser délicatement. Ses seins sont généreux et fermes. Je suis terriblement excitée sentant ses tétons durcir sous mes caresses. Je me mets à la masser à pleines mains tandis, qu'ayant remonté mon chemisier,  elle me caresse aussi de plus en plus habilement. Je me mets à gémir à chacune de ses caresses expertes.  Elle intensifie la pression jusqu'à l'extrémité de mes seins. Elle s'interrompt, me laissant la peloter pleinement à mon tour. Nos seins nus se touchent ce qui m'électrifie davantage.  Elle glisse alors sa main sous ma jupe et la plaque contre ma chatte ruisselante. Elle enfonce ses doigts dans mon intimité brulante. Je ne peux retenir un gémissement de plaisir. Elle s'active davantage, pinçant mon clitoris avant de me doigter plus profondément encore. Je suis en feu. Je veux lui rendre la pareille. Ma main  prend possession de son sexe. Elle est toute humide. Le contacte de sa douce toison m'excite fortement. Je la doigte à mon tour. Pour étouffer un nouveau cri de plaisir je prends à pleine bouche ses mamelles offertes. Je l'aspire elle se met à gémir fortement  à son tour, pressant ma tête contre sa poitrine… Nous avons jouis ensemble.

 

Nos caresses se calment. Le souffle saccadé, je lève les yeux. Son visage est là, tout près de moi. Un sourire de satisfaction se lit sur ses lèvres. Sans hésiter un instant, je plonge ma langue dans sa bouche. Elle est tiède et délicieusement fruité. Nos langues se mêlent. Nous nous embrassons ainsi à plusieurs reprises, puis après s'être reboutonnée, elle saisit le bras de son mari et disparait sur la piste de dance.

« H » me fait face. Il n'a rien raté de toute la scène. Je me blotti dans ses bras et l'embrasse tendrement.

 

« Merci mon chéri, j'ai adorée…  et la prochaine fois j'irai plus loin »

 

Mes futures expériences ne me feront pas mentir et ne me décevront pas.

J'aime faire l'amour avec une femme. Notre sensibilité, nos caresses, nos baisers sont différents d'un homme. J'aime les belles poitrines, les bouches généreuses et les chattes humides de plaisir. J'aime entendre une femme gémir sous mes doigts ou ma langue.

 

« H » prends toujours autant de plaisir à me voir au lit avec une autre femme. Il assiste chaque fois en voyeur expert. Un jour je l'inviterai peut être à se joindre à nous!

 

 

                                                                        Chandelle


31/12/2008
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 294 autres membres