Chandelle Intime

Chandelle Intime

Jouir en Double

                                     

         

 

Soirée « foot », le club est désert. Deux ou trois libertins consomment au bar et me convoitent du regard alors que nous nous dirigeons vers le buffet. Je porte une petite robe noire très sexy, dos nu, grand décolleté et entièrement nue en dessous. Ils me déshabillent du regard pendant que nous dinons assis dans les grands canapés. « H » sent mon trouble, et ne se gène pas pour me caresser les seins, les cuisses, ou pour m'embrasser langoureusement devant ces hommes.

L'un deux se décide à s'assoir à l'opposé de nous, dans le prolongement de mes jambes. Le diner se déroule calmement dans une grande sensualité. « H » discute un peu avec notre voisin dont le regard se perd entre mes cuisses. L'excitation me gagne de plus en plus.

J'aime ce club libertin. Il est spacieux, intime, avec de nombreux recoins et salons intimes. Il dispose même d'une salle de « cinéma porno » ! « H » m'entraine dans le grand fumoir, tapissé de miroirs. On s'installe sur une banquette. Je devine alors un homme assis  face à nous. Il fume tranquillement. « H » m'entreprend. Je crois que je n'attendais que ça. Je m'offre à ses baisers, ses caresses. Je sens ses mains douces dénuder mes seins, caresser mes jambes, remonter et écarter mes cuisses. Je m'abandonne quand sa main effleure ma chatte et entre-ouvre mes lèvres brûlantes.

J'entends « H » s'adresser à l'inconnu. L'homme (que j'appellerai ici  « Dan ») complimente ma plastique et se félicite de la place privilégiée qu'il occupe. Il n'en faut pas plus pour que « H » me retrousse un peu plus, écartant davantage mes cuisses. Mes lèvres s'entrouvrent sous la pression de ses doigts subtils. Je plonge ma langue dans sa bouche et me refugie dans un long et pénétrant baiser. Mes cuisses s'ouvrent au grès des caresses de « H ». Je sens la chaude humidité de ma mouille envahir ma chatte. J'imagine Dan, profitant pleinement du spectacle.

Quittant le fumoir « H » m'entraine vers la salle de projection. Je suis accueillie par l'image d'une femme en plein écran suçant deux énormes sexes.  Debout au fond de la salle, j'enlace « H » et l'embrasse de nouveau à pleine bouche. « H » commence à me dénuder tendrement. Je sens une main étrangère monter le long de mes jambes, suivie d'une autre main plus entreprenante qui se glisse sous ma robe et me caresse les fesses. Ces deux hommes, sortis de la pénombre, m'embrassent, me lèchent, me caressent partout. « H » en fait de même. Je suis parcourue de milles caresses, mes cuisses s'écartent instinctivement pour laisser place à ces mains  délicieuses. Mes tétons sont aspirés, léchés, embrassés. Des mains m'écartent les fesses. Un doigt attise mon petit œillet alors que d'autres s'engouffrent dans ma chatte. Dan est à droite, le sexe dressé hors du pantalon. Je le saisis à pleine main. Il est gros, dur, bien raide. L'autre homme déballe son sexe à son tour. Il bande fortement. Je le saisis de l'autre main et les branle tous les deux alors que « H » enfonce sa langue au plus profond de ma bouche. Je me liquéfie littéralement. Mes jambes cèdent, je m'accroupie au centre de mes trois amants. Je prends le sexe de Dan à pleine bouche. « H » se déboutonne à son tour. Je suce et branle chaque queue l'une après l'autre. Je suis excitée comme une chienne en chaleur. Le plaisir me submerge.

« H » me relève, m'entraine vers l'un des salons privés et m'allonge sur le dos. Il écarte mes cuisses et plonge sa langue au plus profond de mon intimité. Je lâche un râle de satisfaction. Sa langue experte me perfore, m'embrase. Dan et l'autre homme se place près de ma tête et m'offrent leurs gros sexes rigides. Je prends le premier en bouche et l'autre à pleine main. Je les suce, les aspire, les avale au rythme des coups de langue que « H » exerce sur ma chatte détrempée. Tout mon corps explose soudain, traversé par un orgasme puissant. Ma jouissance stimule mes partenaires. L'homme lâche alors toute sa semence dans un cri libératoire. Je sens son sperme chaud inonder mon palais, une seconde giclée puissante m'asperge le visage, les cheveux. Il se finit en essuyant les dernières goutes de son élixir sur mes lèvres entrouvertes de bonheur.

               

Dan me tend une serviette papier pour que je m'essuie un peu le visage avant d'enfoncer à son tour son gros sexe au fond de ma gorge. « H » s'est relevé, son sexe tendu, il s'enfonce sans problème au plus profond de ma chatte. Il me baise merveilleusement. De plus en plus fort, de plus en plus profondément. Dan lâche des grognements de plaisir alors que j'aspire son dard, lape son gland et lèche ses grosses couilles.  Je gémis de concert. Mon corps tout entier m'échappe, ma chatte coule de jouissance sous les coups de butoir de « H ». Je suis prise d'un nouvel orgasme interminable, je hurle mon plaisir. « H » se retire, la queue trempée de mouille. Il se place devant mon petit trou fermé et enfonce d'un coup brutal sa grosse bite luisante. Une douleur violente me saisit, immédiatement remplacée par une jouissance intense. J'aspire Dan de plus belle, sa queue est délicieuse, grosse et raide à plaisir. Je le pompe comme une assoiffée, mon cul s'enflamme, « H » me percute au plus profond de mon anus. Je sens la queue de Dan frémir, il va jouir, je ressers mes lèvres au moment où un jet fourni m'inonde la gorge. Je m'étouffe par tant de sperme, je me dégage, cherche à reprendre ma respiration quand une autre giclé m'asperge le visage, les yeux. Dan n'en finit pas de jouir, je suis recouverte de sa belle semence chaude et abondante. « H » me défonce le cul de plus belle, je me sens partir de nouveau, aspirée par un tourbillon de jouissance. Je crie, je suis comme en transe par tant d'orgasmes. 

Au lieu de me laisser  reprendre mes esprits, « H » s'allonge à mes cotés et me place au dessus de sa queue dressée. Je m'empale sans problème dans un gémissement de bonheur. A partir de ce moment, tout se mélange dans ma tête. Je me souviens des puissants va-et-vient de « H » dans ma chatte, de dizaines de mains parcourant mon corps, de langues charnues forçant ma bouche, d'une main féminine doigtant profondément mon anus, des ombres, des odeurs, des sexes que je suce avec délectation, mes propres cris d'orgasmes ininterrompus. La tête me tourne, mes seins me brûlent, ma chatte ruisselle abondamment sur  le sexe et les couilles de « H ». J'entre dans des spasmes de jouissances interminables et enivrants. Je suis merveilleusement bien, offerte au sexe et au plaisir…

C'est « H » qui me ramène à la réalité. Il demande une pause ! Je suis haletante, en sueur, je le regarde puis lui souris. Je reconnais Dan s'adressant à « H » tout en me caressant le sein.  « Comme elle est chaude ! On ne dirait pas comme ça… » Je lui retourne un sourire de gratitude. J'essaye de reprendre mes esprits, de m'habiller. Je marche péniblement puis m'écroule sur une des banquettes du salon fumeur.

« H » est à mes cotés, mon décolleté est ouvert, il me caresse tendrement mon sein dévoilé sous le regard de Dan qui fume, assis à ma droite. Je devine des ombres assises plus loin dans le salon, mais je suis tellement bien que je n'y prête même pas attention. « H » et Dan sympathisent, contemplent mes seins, mes jambes découvertes. Dan se penche et plonge sa langue dans ma bouche. Je l'accueille par un baiser langoureux. Son baiser est doux et dominant à la fois. Ça me trouble mais j'aime son goût. « H » plonge sa langue à son tour, ma bouche lui est acquise. Je l'embrasse avec passion. Dan s'agenouille alors, m'écartant les jambes.  Il plonge sa tête entre mes cuisses et se lance dans un long et délicieux cunnilingus qui réactive tous mes sens. Je m'abandonne à cette douce caresse, pose ma tête sur l'épaule de « H » et lui offre ma bouche pour un nouveau baiser de langue. Je jouis lentement puis Dan se relève, porte ses mains à sa braguette. Je devine une grosse bosse sous le tissu. Il bande puissamment. Je me tourne alors vers « H » et lui demande « … pas ici… ».

Un échange de regards, et mes deux amants m'escortent vers un petit salon privatif. « H » ôte ma robe et m'allonge nue sur le lit. Je blottis ma tête au creux de ses bras.  J'ai toujours réservé ma chatte pour « H ». Les rares tentatives de pénétration vaginale ont toujours été d'un commun accord, mais n'ont jamais provoqué en moi beaucoup de plaisir, au contraire. Ma chatte ne connait véritablement que la queue de « H ». Je sens qu'il veut m'offrir intégralement à Dan. Je lui glisse alors un « oui, je veux » timide avant d'entrouvrir mes cuisses. Dan enfile un préservatif et s'installe entre mes cuisses écartées. Je cherche la bouche de « H » pour un baiser d'amour. Un sexe gonflé et large fend  brutalement mes chairs, Dan se projette au-dessus de moi et d'un coup de reins puissant s'enfonce complètement au plus profond de ma chatte. Je libère un cri, puis un autre au rythme des coups de baise que Dan m'impose. Sa queue est puissante, épaisse, elle m'emboutit littéralement. Je me contracte, me cabre. Mes sens s'embrouillent, mon souffle s'accélère, je voudrais crier mais je me crispe, me raidie, m'assèche … Dan le sens, il se retire et dans un même mouvement s'enfonce dans mon anus. Je le reçois au fond de mes entrailles comme une délivrance. Mon corps se détend, mon cul aspire le sexe de Dan avec soulagement. Il relève mes jambes pour mieux me sodomiser. Il rugit, râle de plaisir à m'exploser l'anus avec sa grosse queue. Le plaisir a reprit possession de moi, « H » me caresse simultanément le clitoris, m'entrainant vers l'orgasme libérateur.

Comme pour effacer un mauvais souvenir, « H » se place entre mes cuisses et enfonce sa queue dans ma chatte meurtrie. Mon vagin tout entier s'embrase, « H » accélère son étreinte, m'emboutit la chatte avec violence. Je sens ses couilles frapper mon anus, sa queue défoncer ma chatte. J'entends Dan me glisser à l'oreille «  C'est bon ça, il te défonce bien, tu aimes… » Mon « oh oui » se transforme en un hurlement d'orgasme incontrôlé. Dan suggère alors à « H » de « me prendre à deux ». Je suis tirée  à califourchon au dessus de Dan qui s'était  allongé sur le dos à mes cotés. Je n'oppose aucune résistance, comme groggy par la jouissance. Je m'empale aussitôt sur sa belle queue. Elle s'enfonce jusqu'à la garde comme un pieu qui me transperce. Je gémis et plonge en avant pour saisir sa bouche. Sa langue me fouille délicieusement alors que ses reins projettent sa queue dans des va-et vient puissants. Je gémis de nouveau. J'aime ça, sans savoir pourquoi sa grosse queue électrise toute ma chatte. Elle est ruisselante de bonheur. Dan me baise divinement. « H » se place alors derrière moi, je me cambre pour bien offrir mon anus dilaté. Il me cherche, trouve l'entrée et y plonge sa grosse queue bien raide. Je lâche un cri aussi perforant que ces deux énormes queues qui m'entravent. Dan est large, épais, long et endurant. Sa queue remplit mon vagin et presse sur mes parois intimes. « H » s'est enfonce au plus profond de mon cul. J'ai l'impression que leurs deux queues ne font qu'une en moi, quelles se rejoignent dans mes entrailles. « H » entame un long et régulier va et vient, frottant sur mes parois à chaque mouvement. Je me sens investie, possédée. Il accélère, je me cambre davantage. Il prend ma croupe entre ses mains et perfore mon anus comme un métronome. Mon souffle s'emballe, Dan me susurre des mots crus à l'oreille qui amplifient encore plus mon excitation. Je sens son sexe frémir au fond de ma chatte. Ce n'est pas ma première double pénétration mais c'est la première fois qu'un homme est dans ma chatte à la place de « H ». Je ressens chaque mouvement de leurs queues, je me mets à onduler le bassin pour les sentir encore plus au fond de moi. Je suis au comble du bonheur.  Sans crier gare, un orgasme énorme me terrasse. Ils continuent de me baiser simultanément alors que je cris de plaisir. Ils me baisent le cul et la chatte avec une telle force que je commence à m'étourdir. Ils me perforent en cadence ignorant mes hurlements de jouissance. Dan est au bord de l'explosion. Il lance à « H », « à deux dans sa chatte ? »  Je n'ai ni la force ni le temps de riposter, je sens « H » positionner sa queue, Dan me presser les reins pour bien me cambrer tandis que  mes chairs s'écartent pour accueillir une seconde bitte dans ma chatte brûlante. « H » s'enfonce sans peine, forçant le passage contre la queue de Dan. Je hurle de plaisir, à m'en décrocher la mâchoire. Dan, toujours sous moi, se replace pour s'enfoncer encore davantage, « H » en fait de même, tenant fermement mes hanches. Quel bonheur! Quel plaisir indescriptible!  Je me cambre à mort pour bien ressentir ces deux énormes queues au fond de ma chatte, pour libérer mes poumons et hurler mon bonheur. « H »  donne des coups de reins qui se répercutent jusqu' au fond de mes entrailles, Je ne maitrise plus ma chatte, elle dégouline, je me vide d'une mouille brûlante. Je suis haletante, mon souffle est court, je ressens des tremblements dans mes jambes, j'ai l'impression d'évanouir… Je jouis, encore et encore. Quelle extase de jouissance…

« H » se retire brutalement. Je crois qu'il allait jouir. Il vient m'offrir sa queue en bouche, elle est couverte de ma cyprine délicieuse. Dan profite de la place laissée par « H » et baise vigoureusement ma  chatte béante. Un troisième, certainement attiré par mes hurlements de jouissance, se place derrière moi et sans attendre, investit mon anus grand ouvert. Mon bonheur est total. Il m'encule par à-coups, au rythme des coups de queue que Dan assène  dans mon vagin. Je me sens partir de nouveau, j'aspire « H » dans ma bouche espérant sa semence.  Etre baisée en sandwich et avaler la queue de « H » en même temps me comble d'extase ; une première que je répéterais volontiers ! Mon corps se cabre et s'abandonne à un nouvel orgasme. L'invité « surprise » en fait de même et jouis au fond de mon cul dans son préservatif avant de disparaitre. Je m'écroule sur le lit, épuisée mais heureuse.  « H » et Dan se place et se branle au dessus de mon visage. Avec l'aval de « H », Dan ôte son préservatif. Il est le premier à jouir. Son sperme m'éclabousse, m'inonde le visage, « H » lui emboite le pas dans un râle libératoire, Ma bouche grande ouverte le reçoit avec délice. La saveur de ses deux élixirs se mêle en bouche et un frisson de bonheur traverse toute mon épine dorsale !!

 

Blottie dans les bras de « H », mon corps subit encore des spasmes de jouissance. Dan refoule les nouveaux prétendants en refermant la porte. Je reprends peu à peu mes esprits.

Avant de partir, nous échangeons nos coordonnées. C'est ma première double pénétration vaginale, c'est la première fois qu'un homme, autre que « H » me baise ainsi la chatte. Dan est un homme agréable,  très bien membré et endurant, ce qui ne gâche rien. On a décidé de se revoir, à trois seulement, … chez lui ……

 

Chandelle

 

 



13/04/2010
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 294 autres membres