Chandelle Intime

Chandelle Intime

Chandelle à nue #2

  

... suite de Chandelle à nue #1

Q : Vous vous exhibez à visage découvert. Si quelqu'un vous reconnait, comment envisagez- vous de lui faire garder le silence ? Est-ce que l'on vous a déjà reconnu (famille, amis, inconnus) ?  Si oui quelles ont été les réactions ? Pourquoi ne cachez-vous pas votre visage sur les photos par rapport à votre famille, amis et vie professionnelle ?

Chandelle : Lorsque j'ai décidé de créer mon blog, la question ne se posait même pas, je n'imaginai pas que cela intéresserait autant de gens. Puis la question de flouter mon visage s'est posée. Pour le moment, je m'y refuse. Ce n'est pas la crainte d'être reconnue qui motiverait ma décision mais les actes malveillants que quelqu'un pourrait faire de mon image.  Si un inconnu m'aborde et reconnait en moi Chandelle, j'en serai flattée et excitée. On prendra peut être même un verre ensemble.  Si c'est un collègue, un ami ou même un de mes cousins, cela ne me gênera pas du tout. Il avouera par là-même surfer sur ce genre de site et nous aurons de ce fait un « jardin secret » en commun. Je pense surtout à quelqu'un qui cherchera à me nuire ou nuire à ma famille en détournant et  en adressant anonymement des photos compromettantes. Je sais qu'alors je cesserai immédiatement mon blog.

 

Q : Pourquoi lors de vos sorties à la rencontre des voyeurs, ne demandez vous pas qu'ils se protègent (préservatif) ? Apparemment vous prenez toutes les queues à votre merci, pourquoi ne les choisissez vous pas ?

Chandelle : Je ne suce pas automatiquement toutes les queues que je rencontre au hasard de mes promenades. En soirée ou en club, c'est un peu différent. Et puis j'ai sucé énormément de belles queues sous préservatif aussi.

 

Q : Est-ce que vous vous laisserez  faire l'amour par un fan ?

Chandelle : Si je l'accepte avec un, je devrai le faire avec tous ! Je ne sais pas, « H » en décidera et sera certainement présent.

 

 

 Q : Préférez-vous  faire l'amour ou être baisée ?

 

Chandelle : Ca dépend comment et avec qui. Je pratique les deux selon l'envie de « H ». Mais j'ai une préférence pour l'amour, je m'exprime pleinement.

 

Q : Que préférez-vous que l'on vous fasse en préliminaire ?

Chandelle : Des caresses tendres qui me font écarter les cuisses pour un cunnilingus langoureux. Mais tout m'excite si c'est bien fait.

 

 

Q : Etes-vous clitoridienne, vaginale ou anale ?

Chandelle : Les trois ! (rires)  Comme beaucoup de femmes, le clitoris est incontournable. Mais une pénétration lente et profonde met le feu à mes entrailles et tous mes orifices deviennent source de jouissance. Un orgasme anal est extraordinaire.

 

 

Q : Est-ce que vous avalez souvent la semence d'inconnus ?

 

Chandelle : Oui, mais ce que j'aime pardessus tout, c'est d'en être aspergée.

 

 

Q : Combien de temps pouvez-vous passer à sucer une queue et à être pénétrée ?

Chandelle : Ca va surtout dépendre des performances de mon partenaire ! Je peux jouir pendant des heures. En club, des hommes  me sodomisent  sans interruption. J'adore sucer des sexes bien raides. Je ne m'en lasse jamais.

 

Q : Avez-vous déjà couché avec une femme ?

Chandelle : Oui plusieurs fois. Je suis attirée par des femmes « féminines », pulpeuses, à la poitrine généreuse. Les baisers et les caresses d'une femme sont différents de ceux d'un homme. Parfois ça me manque et en club, je le fais comprendre à « H » qui m'offre  alors à une femme pour me satisfaire !

 

Q : Vos magnifiques lèvres recevront elles des anneaux ? Avez-vous envisagé de porter la marque de « H » ?

Chandelle : ça fait très Histoire d' «O » cette question ! Un jour certainement. Mon corps est destiné à porter la marque de « H ». J'envisage un piercing intime et porter des petits anneaux à mes lèvres. Je souhaite aussi un tatouage intime. Reste à finaliser la symbolique.

 

Q : Pratiquez-vous le fisting ?

Chandelle : « H » me fiste totalement ma chatte plusieurs fois par semaine. J'adore ça. Il m'a aussi apprise l'auto-fist que je pratique parfois lors de mes déplacements  si je suis très excitée. « H » me dilate maintenant régulièrement entre mes fesses pour que je sois bientôt prête pour un profond fist anal. C'est très excitant.

 

    

Q : Quel est pour vous l'opportunité la plus excitante lors d'une rencontre ?

Chandelle : Me sentir convoitée, être la proie, sans savoir ni quand ni comment cela se passera. Si « H » m'ordonne de séduire un homme par exemple, il l'invite alors à s'assoir à notre table. Nous sympathisons mais je sais que je serai offerte en dessert.  

 


Q : Avez-vous eu quelques frayeurs ? Quelques fous rires, quelques moments inoubliables ?

Chandelle : Oh oui, souvent. Je vis un bonheur et les rires viennent naturellement. Ma tête est pleine d'anecdotes inoubliables. Pour n'en révéler qu'un, sachez que je transporte un mini godemichet en permanence dans mon sac à main. Lors d'un vol en transit, mon sac a été fouillé et la jeune femme de la sécurité me questionna sur ce petit objet noir et acier d'aspect très design. Elle comprenait mal l'anglais, j'ai donc été obligée de mettre l'objet en action. Elle sursauta quand le mini-gode se mit à vibrer dans sa main. Elle me lança un sourire complice, me fit en extraire la pile et me laissa passer. En levant la tête je me suis aperçu qu'une quinzaine de personnes avait assisté à toute la scène. J'ai senti le sang monter à mes joues puis ma petite chatte s'animer. La honte peut être un stimulant parfois !

 

 

 

Q : Je n'ai jamais essayé les jeux de cire et de bougies, avez-vous quelques conseils ?

 

Chandelle : Je devrais laisser « H » répondre ! Pour vous initier et apprécier les caresses de la cire, je vous conseille de commencer par des bougies basse température. Moi je n'ai pas eu cette chance. Faites le vide dans votre tête et  laissez vous porter par les sensations de douleur que votre corps va vivre et la douceur,  le plaisir, la jouissance seront décuplées.

 

 

  

 

Q : Oserez-vous  être arrosée de sperme par plusieurs hommes dans un sex-shop et diffuser vidéo ou photos de cette scène dans votre site Internet ?

Chandelle : Oui sans l'ombre d'une hésitation. C'est même l'un de mes fantasmes. J'attends que « H » m'offre ce bonheur.

 

Q : Avalez-vous le jus de vos amants, ou seulement sur ordre de votre Maitre

Chandelle : J'adore sucer une belle queue bien raide. Sentir sa semence jaillir dans ma bouche est un bonheur  indescriptible. J'en avale automatiquement toujours un peu, parfois beaucoup. Et si « H » m'ordonne de ne pas en perdre une goutte, je m'exécute  avec plaisir.

 

  

Q : Est-ce que « H » vous a initiée aux pratiques  Zoo, Uro, ou Scato ? Je suis moi-même très attirée par certaines de ses pratiques et voudrai connaitre vos sensations.

Chandelle : Zoo ? Je ne pense pas que « H » l'envisage, mais je ne sais jamais ce qu'il me réserve. Pour les autres pratiques, sachez que le plaisir peut être un moment de folie. Et dans ce domaine, « H » a su me faire gouter à une immensité de saveurs dont certaines m'enivrent. Faites le avec un partenaire auquel vous êtes extrêmement attachée et complice. Vous verrez qu'élixir, champagne et caviar sont de véritables délices.

 

Q : Décrivez  en détail l'une de vos soirées types avec « H ».

Chandelle : Il n'y a jamais vraiment de soirée « type » avec lui. Travaillant tous deux, le syndrome « métro – boulot – dodo » régit notre semaine comme un chacun. Nous l'agrémentons de sexe omniprésent.  Je me douche et passe toujours une tenue sexy dès que je rentre. Tous mes orifices doivent être accessibles. Je m'installe auprès de « H » sur le canapé. Je suis discrète pour ne pas le déranger. Je dégrafe son pantalon. Je le suce lentement jusqu'à le sentir vivre dans ma bouche. Je l'aspire délicatement. Si « H » le décide, il me penche en avant et prend possession d'un autre de mes orifices. Il ne jouira pas, Il réserve son élixir pour plus tard. (Chandelle commence à se caresser tout en parlant) Une autre fois, je me blottis au sol et lui lèche les pieds.  J'adore ça et ma chatte mouille instantanément. Lorsque je suis en cuisine, « H » vient souvent derrière moi, excite mes seins. Je ne dois jamais m'interrompre. Il me pénètre ensuite fortement sans prévenir jusqu'à me faire jouir. Le lendemain, dans la même situation, se seront les morsures de la cravache sur mes fesses qui me feront monter le plaisir. Je m'endors tous les soirs avec le sexe de « H » dans ma bouche. Mon corps tout entier subi les spasmes des orgasmes de la soirée. Et demain, ce sera encore différent !

 

Q : J'ai lu dans l'un de vos récits que « H » vous faisait subir des lavements ? Quelles sensations cela vous procure ? Aurons-nous la chance de voir une belle série de photo ?

Chandelle : J'en viens à jouir grâce aux lavements profonds et puissants dans l'anus. Ce sont des sensations géniales. Nous nous sommes équipés d'accessoires à douche pour lavement anal. Si « H » le souhaite, je suis prête à vous offrir cette série un peu particulière. Il m'arrive souvent de m'en servir seule, sans même que « H » soit là. L'hygiène avant tout (sourire).

 

Q : Aviez-vous des tendances SM avant de connaitre « H » ? Qu'avez-vous ressenti lors de votre initiation ?  Comment vivez-vous maintenant votre soumission SM et quels plaisirs ressentez-vous lorsque vous êtes fouettée ?

Chandelle : Je n'avais aucune tendance SM. « H » m'a emmené sur ce chemin et malgré beaucoup d'appréhension, je dois avouer que j'y prends énormément de plaisir. J'ai été initiée de façon très progressive. Savoir que votre partenaire prend plaisir à vous torturer sexuellement est une sensation troublante puis terriblement excitante. On en vient presque à vouloir aller plus loin uniquement pour donner plus de plaisir encore à son tortionnaire. Je subis maintenant le fouet, la cravache, les pinces, le bondage avec jouissance.  Sentir la morsure du cuir sur mes fesses embrase tous mes sens. Et je sais que si mon Maitre est satisfait de moi, il me récompensera par un orgasme. « H » pense que je serai bientôt prête à vivre ma première expérience en public dans un club spécialisé SM. 

 

Q : Existe-t-il un fantasme que vous n'avez pas encore réalisé ? Si oui, lequel ?

 

Chandelle : Je rêve d'être nue, allongée sur le dos, entourée par une vingtaine d'homme. Je me masturberai  la chatte, les cuisses ouvertes devant tous ses inconnus. Ils auront tous leurs sexes  à la main, bien tendus, en train de se branler au dessus de moi. La lumière sera tamisée. Je ne distinguerai pas de visage, seulement des sexes gros prêts à cracher une belle semence chaude. Je me caresserai les seins en même temps que mes doigts fouilleront ma chatte. Je sentirai tous ses hommes retenant leur jouissance jusqu'au moment ou dans un râle libératoire, le premier éjaculera sur mon corps offert. Un à un ils videront leurs grosses bourses sur mes cuisses, sur mon ventre, sur mes seins. Les jets les plus puissants aspergeront mon sexe, mes mains, mon visage. C'est couvert de tout cet élixir que mon corps se raidira à son tour, foudroyé par un orgasme puissant et interminable.

Je reprendrai mes esprits, seule, inondée de cette jouissance masculine. Qui sait, j'espère qu'un jour « H » m'organisera cette surprise !

 

 

 

Q : Quels sont vos fantasmes d'exhib et sexuels ?  Quels sont vos prochains défis ?

 

Chandelle : défis ?  Il faut puiser dans l'imagination de « H », je ne sais pas ce qu'il me réserve.  Pour ma part, j'ai très envie de faire des courses, nue sous un pardessus ou osez marcher nue dans la rue.

 

  

 

Q : Pratiquez-vous l'amour pluriel ?

 

Chandelle : J'ai participé une fois à un Gang-bang mais je n'ai pas du tout aimé. J'ai horreur des hommes qui baisent comme des lapins ou ceux qui confondent faire l'amour et une séance de musculation. Par contre j'adore avoir deux hommes dans mon lit. Je savoure sucer une belle queue alors que « H » me pénètre, j'adore être prise en sandwich entre « H » et un inconnu.  Je suis très généreuse en amour.  J'aime m'occuper de mes partenaires, les  sucer, les caresser, les embrasser, passer d'une bouche à l'autre, d'un sexe à l'autre.  Trois, c'est bien ! (rires)

  

 

Q : Y-a –t-il une question ou un thème non posée sur lequel vous auriez aimé vous exprimer ?

Chandelle : Oui, que l'on me demande si je suis amoureuse de « H » ? Je répondrai alors, oui infiniment et je vous souhaite à tous ce même bonheur.

 



23/03/2010
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 294 autres membres